Recycler vos déchets organiques grâce au lombricomposteur

lombricomposteur

Lorsque vous habitez en ville, il
est parfois difficile d’avoir un jardin et même, dans certains cas un balcon.
Mais ce n’est pas pour autant que cela est compliqué d’avoir des pratiques
écologiques et notamment d’effectuer l’installation d’un lombricomposteur dans
votre appartement. Si vous ne savez ce que c’est, voici les explications !

Comment fonctionne un lombricomposteur ?

Il n’y a rien de plus simple que
le fonctionnement d’un lombricomposteur. En effet, ce dernier se décompose en
plusieurs plateaux placés les uns sur les autres et qui permettant une rotation
des bacs. De façon assez logique, vous placerez vos déchets dans le bac du haut
tandis que vous retrouverez le lombricompost en cours de maturation en bas. En
fonction des besoins familiaux, vous retrouverez toutes les tailles de
lombricomposteurs puisque ces derniers sont vendus avec 2 ou 3 plateaux.
Toutefois, si vos déchets sont plus nombreux il vous sera toujours possible
d’ajouter des plateaux. A noter que lors de la première utilisation de ce
dernier, il vous faudra un minimum de 250 grammes de vers. Au fil du temps, les
lombrics se reproduiront et seront plus nombreux. Dans ce cas, les vers
travailleront de manière plus rapide et pourront vous produire de l’engrais
très rapidement. Par ailleurs, la plupart des lombricomposteurs sont équipés
d’un petit robinet vous permettant de récupérer le liquide issu de ce
processus. Un liquide appelé lombrithé. Ce dernier pourra ensuite être réutilisé
pour l’arrosage de vos plantes.

Le lombricompostage, qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, ce terme est la
contraction de deux mots : lombric et compostage. C’est-à-dire que ce
procédé de compostage s’effectue avec des vers. Si vous souhaitez obtenir du compost
dans en environnement urbain, il vous faudra faire l’acquisition d’un
lombricomposteur qui est le contenant vous permettant d’effectuer le
compostage. Ce dernier peut se trouver dans les boutiques de jardinage mais
également sur des sites internet comme eco-worms.fr
qui proposent de nombreux modèles de toutes les tailles afin que ce dernier
puisse s’adapter de la meilleure des façons à votre environnement. Par
ailleurs, le lombricompostage est un système de décomposition autonome, sans
odeur, ce qui évitera d’attirer les mouches contrairement à un compost
classique. Pour obtenir de l’engrais, il vous suffit tout simplement de placer
vos déchets organiques dans l’un des bacs de votre lombricomposteur afin que
les vers puissent débuter leur travail. Une fois l’engrais obtenu, vous
obtiendrez un engrais que vous pourrez réutiliser pour vos plantes d’intérieur
mais également lors d’opérations de rempotage ou de surfaçage.

Quels sont les intérêts du lombricompostage ?

Utiliser une telle technique
s’avère être écologique et les avantages sont nombreux. En effet, le
lombricompostage à l’avantage d’être sans odeur et peut être utilisé en
intérieur. Seule une légère odeur d’humus pourrait intervenir mais cela sera très
ponctuel. Contrairement à un compost traditionnel, le lombricompostage ne
nécessite très peu d’entretient puisqu’il ne nécessite aucune intervention
excepté l’apport de déchets organiques. A noter que le volume des poubelles
sera également réduit grâce à cette technique.

Que peut-on recycler ?

Contrairement à un compost
classique, les restes de repas, l’ail, l’oignon, les agrumes, ou encore les
déchets d’origine animale ne sont pas autorisés dans un lombricomposteur. En
effet, seules les épluchures, les coquilles d’œuf, le café, le thé ainsi que le
carton, papier, sacs d’aspirateur ainsi que les cheveux ou poils d’animaux sont
« acceptés ». Plus rapide que la technique du compostage, le
lombricompostage vous permet d’obtenir votre engrais entre 4 et 5 mois mais
également un engrais liquide que vous pourrez obtenir tout au long du
processus. 

Quelles sont les missions d’une entreprise d’élagage ?
Qu’est-ce qu’une boutique zéro déchet ?